Cliquez sur les couvertures pour en savoir plus

 
 
 
Hors-série n° 5 en kiosque


12,50 € – 82 pages

Au sommaire

Le groupe d’armées 1 face à l’encerclement
La bataille de Carvin, 25-28 mai 1940
La retraite vers Dunkerque devient impossible
Les tentatives de percée
Le groupement Molinié disparaît avec les honneurs




Les combats de mai-juin 1940 semblaient tombés dans l’oubli jusqu’à la sortie, en juillet 2017, du film Dunkerque, de Christopher Nolan. Certains ont reproché au réalisateur britannique de ne pas assez montrer les Français, bien qu’on les voie un peu au début. Ce sont d’ailleurs les seuls fantassins qui combattent l’ennemi dans le film. Cette lacune – mais après tout, ce n’était pas le sujet du film –, nous la corrigeons aujourd’hui.
Avec cet ouvrage, nous rappelons que le « miracle » de Dunkerque n’a pas seulement été dû à la vaillance de la marine britannique (et aussi française) ou de la Royal Air Force. Il n’aurait pas été possible si l’armée française n’avait pas continué de lutter jusqu’au bout, à Lille et ailleurs, avec un rare sens du sacrifice pour ce qui concerne les défenseurs de Lille, puisqu’ils se sont battus en sachant qu’aucun secours n’était possible et que la défaite était inéluctable.
Que se serait-il passé si les sept à dix divisions allemandes qu’ils ont fixées autour de Lille pendant six jours avaient pu marcher sur Dunkerque ? On ne réécrit pas l’histoire, mais il n’est pas trop tard pour rendre hommage à ces combattants oubliés en décrivant leur sacrifice de la façon la plus complète possible, grâce aux documents d’archives. Notre propos n’est pas d’idéaliser cet épisode de la guerre et nous montrons les défaillances et les réalités gênantes, en même temps que le don de soi et l’esprit de sacrifice.

Les commentaires sont fermés